Changez vos mauvaises habitudes,
et retrouvez votre zone d'équilibre de vie, pour ainsi vivre mieux et en santé

mercredi 21 janvier 2015

Avec un coach-entraîneur ou pas?

Avec un coach-entraîneur ou pas?
avec ou sans entraineur?
par Paul Boisvert, PhD, docteur en kinésiologie, coach en poids santé

Lorsque l’objectif est réaliste et que sa raison d’être est bien expliquée, la motivation du participant augmente de 35%, selon les recherches en thérapie cognitive et comportementale. 

Sur le terrain, les personnes qui profitent d’un encadrement individuel ou en petits groupes sont effectivement plus assidues. 

Pour ceux et celles qui préfèrent s’entraîner à domicile, consulter un kinésiologue est essentiel pour monter un programme spécifique, personnalisé et sécuritaire. S'adjoindre un entraîneur privé peut être judicieux si vous manquez de motivation ou d'assiduité. Les tarifs et compétences des entraîneurs privés sont très variables. Il vous faudra magasiner. Les tarifs des grands centres de conditionnement physique sont raisonnables, mais vous aurez souvent affaires à un instructeur non diplômé, un étudiant ou un jeune professionnel sans expérience et mal payé. 

Pourtant, tous n’ont pas besoin d’un entraîneur qui les suit pas à pas. Pour certains, savoir que leurs coéquipiers comptent sur eux est suffisant pour les amener au terrain de pratique. D’autres préfèrent l’encadrement des clubs de jogging ou de vélo où les membres sont libres d’assister aux sorties, tout en profitant de la présence d’un entraîneur.

«Des fois, tout ce qu’il faut, c’est d’avoir quelqu’un avec qui courir pour nous encourager à continuer."

source: Patrick Leroux